Elders Abuse, Love you Mickey Rooney

Well! I am back! Long time away from my blog but… I had some vision problems and had some surgeries. Now, it is better even though I have to wait healing to take place. Vision from near is taking a lot of rehabilitation and it is a big bit frustrating but… hey… still a whole world better than it was in between October and February.

Here is the English translation of the blog I wrote in French, few days ago:

I really admire Mickey Rooney. At last, somebody well known speaks out a truth nobody wants to hear about elders’ abuse. Hope that more people will come and help him… and me :), in this quest.

Yes! There is terrible abuse and bullyism from families, care givers, etc… but there is also another insidious one that nobody or so knows about (or don’t want to know about)… Abuse from our own government.

In French and in English, spoke persons give talks full of emotion, government’s web site well structured to bring a strong message, colourful brochures with punch-up words and TV adds that nest a little booger of revolt in a corner of our heart… but… what the government doesn’t say is that he is the first on the top of the list for abusing elders. Hmmmm! I would like to know how many tens of millions from the taxpayer money this “campaign” cost us, since beginning of 2009?

I witnessed old people suddenly deprived of their pension, without a reason. I saw a lot of old ones forced to go eat at the Salvation Army kitchen, as they have no money for food. I know about many who shiver under the winter winds and icy rain and my heart bleeds to see them searching for a quiet and dry spot in a park to sleep for few hours before police comes and expulses them.

All that for what reason? Because the government is doing “enquiries”, trying to recuperate moneys on the back of those who build our country. I know about a particular case where a sick minded woman phoned the pension office and told a story because she wanted to destroy the life of this 72 years old gentleman. She was angry at him because he refused – in the midst of other things like working like a slave for her without being payed – to give her his money. Pension office never questioned and immediately cut a big part of his pension. Two years now that this old man is living in misery and anxiety with a “revenue” way lower than the minimum judged adequate by the government… while waiting that the pension office finish its enquiry.

It is unacceptable!

When I researched at M.P.s offices and at elders’ associations, I was breath taken to see how many seniors live in misery, famish, sick and anxious, not able to buy good food or medicine for themselves because some government agents – who call themselves, pompously, investigators – cut their already meagre pittance on assumptions while refusing the elder his fundamental right to speak and defend himself, which is against the law and our Charter.. if it still mean something.

What is happening with our society? Why do we let our government doing this to these men and women who are also our parents, grandparents, uncles, aunts or simply neighbours or friends? These people had work hard all their life and now they are condemn to finish their life in abject poverty.

I would like to know how many of them died of hunger, abandonment and despair? How many killed themselves? How many are now in hospitals, sickened by overwhelming stress?

How many tears of desolation and discouragement would it take before somebody react and do something?

When an elder is stuck in the government’s spider web, cyclopean walls surround him. Nobody can or want to help them…no elder’s associations (as they don’t want to jeopardize the subventions they receive from the same government), no MPs who just shudder and coldly say that pension office do their job, and no lawyers who refuse to move their butts as there is no money to make in helping an old fart with a miserable pension.

Medias talk a lot about the baby-boomers nowadays. A lot of them have no private pension or REER as their salary was just enough to survive. What will happen? Continue to work up to the moment the tired sparkle of life that animate them will faint and die? They will not be able to leave their job to the youth searching for employment if they want to have enough to pay for a decent funeral and a bit of food in between. And I would not be surprise if, one day, somebody start a campaign saying to the young that they don’t have money for education because government have to pay for seniors’ pensions. Then what? Will we see the elimination of a part of our population as soon as they become non-productive like in a second category science-fiction movie?

Oh! And I forgot… do you know that, when you go over the hill and enter in the senior’s world, you don’t have any right to private life anymore – government thinks. If you have good friends, they could be exposed to have their private life investigated, their personal bank accounts gone through by ministries that have no rights to do it, their Facebook checked and under surveillance, their shelters probed with Google Earth and Google Street, and being slandered? Frightening, isn’t it? It is true… I have proofs of it, sadly.

Big Brother got his eyes on everybody… even old people.

I want to do something for them, stop this madness as, one day, everyone of us will be… old.

La Maltraitance aux Aînés, Bravo Mickey Rooney!

Voilà! Je suis de retour! Cela fait bien longtemps que je n’ai écrit sur mon blog et cela me manquait… mais j’ai eu des problèmes de vision et j’ai dû avoir quelques chirurgies. Maintenant je vois mieux… du moins assez pour être sur mon ordinateur à nouveau. 🙂 Vision de loin… parfaite mais celle de proche…. bien…. disons que l’adaptation est frustrante. Lecture et écriture — même si énormément mieux que durant la période d’octobre à février — reste encore difficile par moments. Il faut le temps que ça guérisse, n’est-ce pas?

Comme j’admire Mickey Rooney! Enfin, une figure connue s’avance, face au public, pour prendre la défense de nos aînés. Peut-être que cela va faire débloquer des choses. Je l’espère du fond de mon cœur! J’espère que d’autres prendront le joug aussi pour dénoncer et protéger.

Oui, il y a des abus terribles et de la maltraitance de la part des familles, des aides aux soins, etc… mais ce que les gens ne savent pas (ou ne veulent pas savoir) est que notre gouvernement fédéral est le premier à abuser nos aînés.

Oui, Yvon Deschamps est un porte-parole tout plein d’émotions, le site web est touchant, les brochures en papier glacé où les mots patinent avec majesté bien attirantes et les vidéos à la télé viennent déposer une petite crotte de révolte dans un coin du cœur mais… ce que le gouvernement ne dit pas est qu’il est le premier en tête de liste à être coupable de maltraitance.

J’ai été témoin de plusieurs aînés soudainement privés d’une grande partie de leur pension, sans raison. J’ai vu beaucoup de vieillards dans l’obligation de fréquenter les cuisines de l’Armée du Salut. J’en connait qui grelottent de froid sous le vent hivernal et la pluie glaciale, sans toit sur la tête… et mon coeur saigne de les voir dormir dans les parcs, sous les arbres ou sur un banc, essayant de trouver un ptit coin paisible et sec pour se reposer quelques heures avant que les policiers ne viennent les expulser ou que des petits vandales ne viennent les attaquer.

Tout cela pourquoi? Parce que le gouvernement fait des “enquêtes”. Je connais un cas – entre autres —  où une femme à l’esprit malade a téléphoné au bureau des pensions et a raconté une histoire fausse par vengeance car le vieil homme refusait de lui donner son argent… alors, le bureau des pension, au lieu de vérifier d’abord si ce fait était véridique, a immédiatement coupé une grande partie de la pension de cet homme de 72 ans. Cela fait maintenant 2 ans que cet homme vit misérablement, bien en-dessous du seuil de la pauvreté et bien en-dessous du minimum de survie décrété par le ministère…. attendant que le bureau des pensions finisse son enquête sans-fin.

Je trouve ce fait innaceptable.

Si l’on se renseigne auprès des parlementaires (M.P.) et des associations d’aide aux personnes âgées, on est estomaqués de voir combien de pensionnés vivent dans la misère, affamés et anxieux, ne pouvant se payer de nourriture saine ni de médication et bien souvent pas de logement décent parce que le gouvernement a décidé de couper leurs maigres pitances.

Que se passe-t-il avec notre société? Comment en est-on arrivés à laisser faire cela à des hommes et des femmes qui sont nos parents, grands-parents, oncles, tantes, ou simplement voisins ou amis? Ces gens ont travaillés dur, toutes leurs vies pour se ramasser avec quoi? Un grand rien tout nu!

J’aimerais bien savoir combien d’entre eux sont morts, précocement, de faim ou de désespoir? Combien se sont suicidés? Combien sont maintenant malades dans des hôpitaux car le stress les a détruits?

Combien de larmes de désolation et de découragement faudra-t-il avant que quelqu’un ne réagisse?

Quand un de nos aînés est pris dans la toile d’araignée du gouvernement, il se trouve entourés de murs cyclopéens. Personne ne veux ou ne peux les aider… que ce soient associations (qui reçoivent des subventions de ce même gouvernement et qui ne veulent pas les perdre), les membres parlementaires qui vous répondent — avec un haussement d’épaules —  que le bureau des pensions fait sa job, ou des avocats qui ne se bougent pas le popotin d’un pouce car il n’y a pas d’argent à faire avec un p’tit vieux sur sa p’tite pension donc… personne ne bouge.

Un “je-m’en-foutisme” total.

On parle beaucoup des “baby-boomers”. De plus en plus de gens deviennent pensionnés et beaucoup d’entre eux n’ont pas de pensions privées ou de REER car leurs salaires suffisaient à peine à nourrir et loger leurs familles. Que va-t-il se passer quand ils vont se retrouver confrontés à une pauvreté encore plus grande, abjecte, car le gouvernement fait des siennes pour leur donner une minable pension de base à laquelle ils pensent avoir droit après une vie de dur labeur?

Devront-ils devoir continuer à travailler et de ce fait, ne pas laisser leurs places aux plus jeunes sans emplois?

Devront-ils devoir continuer à travailler jusqu’au jour où l’étincelle de vie fatiguée s’éteindra dans leurs yeux et que leurs cœurs épuisés s’arrêteront de battre, parce qu’ils ne pouvaient arrêter de gagner quelques sous s’ils voulaient pouvoir se payer un enterrement décent et mangeouiller un brin entre-temps?

Oh! Et j’allais oublier! Saviez-vous que le gouvernement pense que quand vous franchissez le cap du “p’tit vieux” vous n’avez plus droit à une vie privée? Si vous avez des amis/es, ils pourront-être exposés à voir leurs vies privées investiguées, leurs comptes de banque personnels dévoilés à des ministères qui n’ont aucuns droits de le faire, à voir leurs Facebook — ainsi que leurs amis — inscrits et surveillés par ce ministère… de même que pour leurs blogs, à voir leurs lieux d’habitation sondés par Google Earth et Google Street, à voir leurs réputations calomniées sur de fausses bases et même d’être accusés de fraude sans preuves. Effrayant, n’est-ce pas? Et pourtant vrai!

Il semble que le Big Brother est présent même pour les vieillards et leurs amis!

Avez-vous eu cette version des choses, monsieur Yvon Deschamps, ou faites vous partie des aveugles aussi? Je ne dénie certainement pas les abus et maltraitances dont nos aînés ont à souffrir, bien sûr… mais il faut en voir toutes les sources aussi et terminer ce lavage de cerveau qui empêche la majorité des gens de voir la réalité en face.

N’oubliez pas qu’un jour pas si lointain… vous serez vieux aussi!